Retour aux projets

Centre de Recherche du Centre Hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM)

Montréal, Québec

Crédits photo : Vincent Brière

Client

Consortium Pomerleau/Verreault

Type d'utilisation

Santé

Nombre d'étages

16 et 6

Année de réalisation

2010-2013

Type de travaux

Nouveaux bâtiments

Superficie totale

55 000 m² et 16 500 m²

Coût

340 M$

Le complexe du Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal comprend deux bâtiments : la tour Viger de 16 étages avec une hauteur de 75 m qui abrite le centre de recherche et un bâtiment administratif de 6 étages, d’une hauteur de 27 m. Ces deux bâtiments sont reliés à la station de métro par un passage souterrain.

Parmi les particularités de ce projet, le fait que des équipements spéciaux (notamment un cyclotron soumis à la règlementation de la Commission Canadienne de Sûreté Nucléaire) devaient être installés au sous-sol du Centre de recherche. Une enceinte en béton composé de murs et d’un plafond d’une épaisseur de 2 mètres ont été conçu pour abriter le cyclotron. Les appareils à résonnance magnétique imposaient notamment de limiter la concentration d’acier d’armature dans les dalles et colonnes situées à proximité de ces appareils.

Une autre particularité de ce projet était la conception des éléments de charpente de la tour Viger qui a dû faire l’objet d’analyses pointues afin d’être en conformité avec les critères spécifiques de performance exigés par la présence d’équipements sensibles aux vibrations, tels que les appareils à résonnance magnétique, spectromètres de masse, microscopes, etc.

Une poutre de transfert en béton, d’une hauteur de 3 m, armée de câbles d’acier, a été conçue pour supporter 6 étages permettant la construction d’une salle de formation qui s’étale sur 4 baies de 80 m² avec des portées de 18 m sans colonnes.

Ce projet est cité comme un exemple de collaboration dans l’atteinte des objectifs de conception durable puisque sa réalisation visait une certification LEED argent, mais finalement, grâce à l’engagement de tous les participants, le projet s’est vu décerner une accréditation LEED Or en novembre 2014.

Pour ce projet qui s’est déroulé en régime accéléré, le consortium de deux firmes dont faisait partie NCK a fourni les services complets de génie conseil en structure.